Le col noir de guerre

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le col noir de guerre

Message par talavera le Jeu 5 Fév - 21:26

Indispensable accessoire du fantassin, le col se portait impérativement avec l'uniforme sous l'Empire. Fini le négligé de la Révolution et du début du Consulat.

avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Ven 6 Fév - 6:56

C'est encourageant Very Happy
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Mar 10 Fév - 20:58

Lolo, je ne suis pas certain que le morceau de collet soit typiquement français...
C'était surtout le cas dans l'armée britannique. Sad
Est-ce dans le règlement?
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Mar 10 Fév - 21:08

Il est parfois mentionné une pièce de cuir dans le règlement de 1786, mais il faut que je vérifie.
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Mar 10 Fév - 22:38

Pas évident en effet...
Dans le tome II du "dictionnaire de l'armée de terre", de Saint Bardin, j'ai trouvé ça:
Article de droite dit "col de troupe"




Cela reste très peu clair!!! Suspect
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Mer 11 Fév - 12:28

Un extrait sur les cols de l'époque dans un ouvrage d'Émile Marco de Saint-Hilaire.
Dès leur origine en France, les cols ne furent admis qu'avec l'habit militaire, vers le commencement du XVIIIe siècle. Ce fut M. de Choiseul, ministre de la guerre sous Louis XV, qui, le premier, le donna aux troupes, en remplacement de la cravate , après la paix de Hanovre.

Les cols étaient de crin noir, assez dur, d'une largeur modérée, et n'incommodaient; qu'autant qu'on les serrait trop, ce qui arrivait dans beaucoup de régimens dont les colonels et les autres officiers supérieurs, voulant donner à leurs soldats une apparence de santé et d'embonpoint, leur faisaient serrer le cou , au lieu de leur procurer une nourriture plus abondante, de les traiter avec plus de douceur, de leur épargner des exercices trop pénibles et trop prolongés; en un mot, au lieu de les mettre à portée d'acquérir réellement une figure colorée et rebondie.

Le col, depuis cette époque, a continué d'être une portion de l'habillement du soldat, et on s'attacha à le diversifier de toute les manières, c'est-à-dire que ne consultant que le coup-d'oeil et l'uniformité, on le rendit de plus en plus nuisible. Nous l'avons vu transformé, au moyen d'une bande de gros carton qu'on y enfermait, en une espèce de carcan, qui, agissant sur le larynx et comprimant toutes les parties du cou éteignait la voix, rendait la face vultueuse et violette, faisait sortir les yeux hors de leur orbite, donnait à l'homme un aspect farouche et souvent produisait des vertiges et des défaillances ou tout au moins des saignemens de nez quelquefois difficiles à arrêter; il était rare que dans une manoeuvre d'une certaine durée, on n'eût pas à secourir des soldats dont le seul mal provenait de ce qu'ils portaient un col trop dur et trop serré. Cette espèce de col, la même pour tous les cous, soit qu'ils fussent longs ou courts, gras ou maigres, tenaient ceux qui les portaient raides et presque immobiles; à peine étaient-ils capables d'obéir au commandement de tête à droite, têle à gauche. Elle ne permettait ni de baisser ni de lever la têle. Les bords de ces cols appuyaient en bas sur les extrémités stomates des clavicules, et en haut sur la base de la mâchoire inférieure; ils y produisaient souvent des excoriations, des abcès ou tout au moins des démangeaisons en fatiguant toutes les parties avec lesquelles ils étaient en contact. Mais c'était surtout en route et pendant
les manoeuvres de l'été que l'incommodité des cols de carton se faisait sentir. le soldat en perdait quelquefois haleine; sa face était couverte de veines saillantes, ses yeux étîncelaient ou paraissaient pleins de sang, et quelquefois on avait l'injustice et la dureté de le punir comme s'il se fût enivré, quoi-
que le malheureux fût la plupart du temps encore à jeun.
Plus tard, les colonels courtisans se mirent sur le pied d'aller l'un après l'autre à
Postdam, dans la seule intention d'assister aux revues que passait journellement le roi de Prusse, moins pour étudier les tactiques de cette puissance que pour apprendre comment on pouvait accabler de coups de
canne,sans les faire crier, les soldats français, en cela si différens des soldats prussiens.

A leur retour, ces colonels rapportèrent la mode des cols rouges, et il fut un temps où notre infanterie et une partie de notre cavalerie n'en portaient pas d'autres. On trouvait qu'ils réfléchissaient leur couleur sur la face du soldat, et il est vrai qu'ils augmentaient encore cet incarnat trompeur que n'y attirait déjà que trop la compression suffocative du cou, puisque ces nouveaux cols , étant garnis de carton comme les autres, ils devaient en avoir tous les incon-
véniens.

Les cols de basin blanc ou de toute autre étoffe dont la classe civile voulut faire l'essai et adopter la mode à laquelle elle renonça si vite, ceux de panne noir et de drap qui n'eurent de même qu'une vogue passagère, ayant les uns et les autres les mêmes défauts primitifs, incommodèrent de la même manière.
On essaya des cols faits en crin, mais on les fit plus étroits en se contentant de les doubler avec un cuir un peu fort, ce qui suffit pour les tenir étendus et leur donner une élasticité qui en favorisa l'application aux troupes. Le bord supérieur de ces cols était garni d'un ruban de fil blanc, tant pour la propreté que pour en cacher les aspérités qui, sans cette précaution, auraient écorché la peau, et n'auraient pu être supportés qu'autant que le collet de la chemise aurait été rabattu dessus, ce qui de tout temps fut défendu aux militaires, parce qu'en effet il ne faut pas qu'un grenadier de la garde royale ressemble à un colin de l'Opéra-Comique.
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Meuse le Jeu 12 Fév - 14:33

Et vous accepteriez ce genre de fantaisie ? Moi j'adore albino

avatar
La Meuse

Messages : 131
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 50
Localisation : Gross Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Jeu 12 Fév - 14:41

C'est son caleçon de parade.
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Meuse le Jeu 12 Fév - 19:58

Le message est arrivé jusqu'à mon tailleur préféré Very Happy
avatar
La Meuse

Messages : 131
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 50
Localisation : Gross Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par Invité le Jeu 12 Fév - 20:07

Voici la reproduction d'un col que j'ai acquis et qui est exposé dans les vitrines du musée de l'Emperi :





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Dim 15 Fév - 9:25

Alors? Col au dessus ou en dessous de la chemise???
Je dis ça, je dis rien... Laughing
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Marmite le Dim 15 Fév - 10:07

Sans rire j'ai déjà entendu les deux versions. Dessous pour protéger la chemise, dessus pour l'aspect esthétique. Peut être les deux selon les situations ? (dessous en campagne, dessus en parade ?)
avatar
La Marmite

Messages : 91
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Steinbourg, GroßElsass

Voir le profil de l'utilisateur http://le108edeligne.blogspot.fr/p/blog-page.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Meuse le Dim 15 Fév - 11:04

Pratiquement par soucis d'économie le col de la chemise par dessus. Chose que l'on voit cependant jamais dans les portraits d'époque.

Cas perso : le port du col m'irrite la peau.
avatar
La Meuse

Messages : 131
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 50
Localisation : Gross Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Dim 15 Fév - 20:32

Pour moi c'est par dessus le col de la chemise comme le veut le règlement et la mode militaire. Et puis c'est une cravate, par un tour de cou.
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Ven 11 Nov - 18:50

La preuve que le col noir de guerre est bien pourvu d'une bande de cuir ou de carton pour le rendre plus rigide.



(Extrait du livret d'ordres du 2e conscrits-chasseurs de la Garde).
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Ven 11 Nov - 18:57

Excellent!

Merci beaucoup Very Happy
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Ven 11 Nov - 18:59

Je remarque tout de même que pour les "sous-officiers et caporaux", c’est plus cool...

lol!
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Ven 11 Nov - 19:47

Normal, il faut bien qu'ils aient quelques privilèges.
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Dim 13 Nov - 8:14

Certes... Smile
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Lun 21 Nov - 20:57

La Férule a écrit:Alors? Col au dessus ou en dessous de la chemise???
Je dis ça, je dis rien... Laughing

avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Mar 29 Nov - 20:44

Voila qui est on ne peut plus clair!
Merci Lolo Very Happy
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Jeu 20 Avr - 19:21

Cependant, le col blanc fût assez rapidement inusité.


avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Ven 21 Avr - 13:07

C'est quoi ça "deux serre-tête (7)" ???
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par La Férule le Ven 21 Avr - 13:08

Et le "sac de toile", c'est le sac de distribution je suppose?
avatar
La Férule

Messages : 630
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 50
Localisation : Grande Alsace de l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par talavera le Ven 21 Avr - 13:37

Oui et le serre-tête c'est la coiffure pour la nuit. Le bonnet du même nom sans pompon
avatar
talavera

Messages : 1224
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le col noir de guerre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum